• mercredi , 8 décembre 2021

La création de la police municipale parisienne

Le Conseil de Paris Ville vient d’acter la création d’une police municipale parisienne (PMP) afin de
répondre aux attentes des Parisiens en matière de sécurité. Autant de questions se posent sur :quelles seront ses missions ? quels seront ses effectifs ?  quelle sera sa formation ?

I. Les attentes pour la sécurité de Paris

Pour affiner ses objectifs, la Ville a réalisé en 2018 un audit sur « la sécurité des Parisiens dans leur vie
quotidienne » auprès de 200 acteurs institutionnels de la sécurité à Paris et a commandé un sondage
auprès des Parisiens. Celui-ci relevait que les incivilités sont en tête des préoccupations pour 64 % des
Parisiens (dépôts sauvages, déjections canines, épanchements d’urine, tags, jets de mégots…) suivies
par les agressions verbales dans l’espace public (61 %), les nuisances sonores (50 %), les phénomènes
de harcèlement de rue à l’encontre des femmes (47 %) et les incivilités liées au stationnement gênant.
82 % des Parisiens sont favorables à la création d’une police municipale afin de répondre à leurs
préoccupations en matière de prévention et de lutte contre les incivilités.

Plus de trois quarts des Parisiens souhaitent que la politique de verbalisation des incivilités menée par la
Ville soit renforcée pour être plus efficace, tandis qu’ils considèrent que la police nationale doit
prioritairement assurer le respect de la loi et le maintien de l’ordre. Ainsi, 82 % des Parisiens sont
favorables à la création d’une police municipale afin de répondre à leurs préoccupations en matière de
prévention et de lutte contre les incivilités.
Ils attendent d’être protégés des agressions, des comportements gênants qui « privatisent »
l’espace public, de pouvoir se déplacer et circuler en sécurité et facilement. Ils souhaitent une ville propre et calme grâce à la lutte contre les nuisances dans l’espace public et être rassurés par la présence
d’agents en nombre dans l’espace public.
L’objectif de cette future police municipale est d’être visible tout au long de la journée, présente dans tous les quartiers en fonction des besoins, au contact direct des habitants, sur l’espace public afin de résoudre les problèmes du quotidien et de prévenir les conflits.

Forte de ce diagnostic, la Ville de Paris a annoncé début 2019 la création de cette police. Pour se
concrétiser, le préalable était le vote au Parlement d’une loi.
Celle-ci a été définitivement promulguée le 25 mai 2021 . Elle ne concerne pas seulement la police
municipale parisienne, mais plus généralement les polices municipales de France. À Paris, le Conseil de
Paris de juin vient de valider sa mise en place pour un déploiement sur le terrain à l’automne.

II. Les effectifs de la future police municipale parisienne

Il sera 5 000 agents à la fin du mandat. La réforme permettra la création d’un corps unique de
policiers municipaux comprenant les anciens Inspecteurs de Sécurité de la Ville de Paris (ISVP) et les
Agents de Surveillance de Paris (ASP), avec des compétences désormais fusionnées. Les recrutements
seront réalisés prioritairement en faveur des divisions locales pour une plus grande territorialisation et
l’ambition sera d’aller vers plus de parité.

III. La formation et le recrutement des futurs policiers municipaux de Paris

La formation des futurs policiers municipaux est assurée par une école des métiers de la sécurité propre à Paris, créée au printemps 2021.

Tout policier municipal nouvellement recruté recevra une formation identique à celle dispensée par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) aux policiers municipaux relevant des autres collectivités locales.

La Ville de Paris a souhaité intégrer à la formation initiale des agents quatre modules spécifiques prioritaires :

  • une formation aux gestes qui sauvent,
  • une contre le harcèlement de rue,
  • une contre les violences faites aux femmes et
  • une contre les LGBTphobies.

Les agents actuellement en poste seront intégrés dans le corps de la police municipale de Paris après avoir effectué une formation complémentaire tenant compte de leur expérience professionnelle et des formations préalablement suivies. La durée de cette formation complémentaire est fixée par décret en Conseil d’État et garantira un niveau et une qualité de formation équivalents à la formation dispensée à l’ensemble des policiers municipaux de France.

De plus, la Ville de Paris mettra en place des formations complémentaires, qui seront des spécificités de la police municipale parisienne.

Il s’agira de:

  •  la lutte contre les discriminations (sensibilisation aux questions du handicap, à la lutte contre le
    racisme et l’antisémitisme),
  • l’aide aux victimes,
  • la prévention des rixes et
  • l’accompagnement des publics en grande précarité.

Ces formations seront assurées en lien avec des associations parisiennes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Envie de rejoindre la police municipale ? 

ou sur

MERCI de votre confiance